Logo PIPSa

Boule à zéro

Publications - fiche publiée le 16 juillet 2012

Dans cette BD, Zidrou (scénariste) et Ernst (dessinateur) traitent avec un humour d'une grande subtilité un sujet peu traité : les enfants malades en hôpital.


"Bonjour, je m'appelle Zita. Mais ici, à l'hôpital La Gaufre, tout le monde m'appelle "Boule à Zéro". Je souffre d'une espèce de leucémie qui semble trouver mon organisme particulièrement à son goût. À cause de tous les traitements que j'ai subis, je n'ai plus que quelques touffes de poils sur le caillou. Alors, je préfère encore me raser la boule à zéro. D'où mon surnom."

0

Boule à zéro
Imprimer la fiche
Envoyer par email

Zita séjourne à l’hôpital depuis longtemps, elle en connaît chaque détail. D’un caractère bien trempé, elle incarne une gamine espiègle et un brin effrontée mais tellement attachante !


Les deux auteurs belges racontent son histoire et, à travers elle, le quotidien des enfants hospitalisés. Ils le font sans tabou, avec finesse et poésie. Une série grand public qui veut dédramatiser ce sujet difficile des enfants souffrant d’une longue maladie, souvent fatale.


Côté sérieux, le travail des artistes a été supervisé par Hervé Rubie, directeur du service hématologie et oncologie de l'hôpital des enfants du CHU de Toulouse-Purpan, Pour lui, l’ouvrage « apporte un regard extérieur sur le vécu de terrain, ce qui peut être très intéressant pour les enfants et les familles, ainsi que sur l'institution et les soignants, ce qui est très précieux pour les professionnels ».


Dès les premières pages, le ton est donné. Zita, la chouchoute « du personnel soignant et du personnel soigné » comme elle dit, n’épargne personne avec son autodérision. « Ce qui est bien quand on passe sa vie à l'hosto, c'est qu'on enrichit drôlement son vocabulaire », rit-elle.


Malgré un sujet pesant, l'humour est omniprésent mais jamais déplacé et toujours plein de justesse. Ponctuées de sourires réguliers plutôt que d’un bon gros gags en fin de chaque planche, les planches égrainent les anecdotes, multiplient les rencontres entre patients, jeunes et vieux, visiteurs, infirmières et médecins. L’humour est parfois un rien acide et son emploi finit par convaincre que le rire est un bon exutoire dans le cas de certaines situations désespérées.


Ce premier tome de Boule à zéro, intitulé « Petit cœur chômeur », est paru aux éditions Bamboo. Prix : 10,90 euros.
La sortie du tome 2 est prévu pour janvier 2013.


Le dessinateur vient par ailleurs de boucler un budget de 10.000 euros auprès de mécènes privés, pour offrir un exemplaire de la BD à 2.000 enfants hospitalisés en France et Belgique, atteints de pathologies liées au cancer ou à la leucémie.

Commentaires des internautes




0


Chercher un outil pédagogique

Par nom


Thème



Recherche avancée

Réinitialiser la recherche




Recevez notre newsletter

Vos données à caractère personnel sont traitées dans le respect de notre politique de vie privée. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.

Agenda